L'avortement est un crime sous le régime nazi

L'avortement et l'homosexualité sont passibles de la peine de mort à partir de 1943.

L'avortement sous Hitler est un acte de sabotage

Les Nazis et Hitler étaient contre l'avortement qui était considéré comme un crime

Les femmes, enfin ramenées à leur condition idéale de mère et d’épouse, de fille mère et de fiancée, une lutte sans merci s’engagea contre l’homosexualité, la prostitution et l’avortement.
Dès les débuts du régime, la publicité pour les contraceptifs fut interdite. Les cliniques pratiquant les avortements durent fermer leurs portes et les interruptions de grossesse chez les femmes allemandes de race aryenne furent considérées comme des actes de sabotage contre l’avenir racial de l’Allemagne, et punies en tant que tels.
Dans la République de Weimar, l’avortement coûtait à son auteur une amende de quarante marks au maximum. Les tribunaux nazis, eux, infligèrent aux médecins coupables une peine variant entre six et quinze ans d’internement, que le condamné passait en général dans un camp de concentration. Les sentences étaient parfois plus sévères. Ainsi, en pleine guerre, le 8 septembre 1943, un médecin, le docteur Aloïs Geiger, fut condamné à mort pour avoir tenu des propos défaitistes devant une… femme enceinte.
Là encore, la « persuasion » porta ses fruits. De près d’un million d’avortements pratiqués annuellement avant 1933, le chiffre des interruptions de grossesse tomba à moins de deux cent mille en 1938. Les statistiques officielles les classaient d’ailleurs toutes sous la rubrique « fausses couches ».

Les homosexuels sous le régime nazi sont des délinquants

La campagne contre l’homosexualité fut également entreprise dès 1933. A l’aide de films de propagande savamment dosés, de discours à la jeunesse, de décrets et d’actions de répression organisées par le parti, « l’assainissement » de l’Allemagne fut entrepris, comme le reste, sur une grande échelle. Mais davantage, certainement, que par leur comportement, ces « délinquants » choquaient les moralistes du régime par le manque d’enfants qui résultait de leur conduite.
C’est dans les rangs de la SS que la guerre contre les homosexuels se déchaîna avec le plus de violence. La campagne atteignit son apogée lorsque Himmler publia, le 15 novembre 1941, un décret précisant que « tout SS ou membre de la police qui entretiendrait des relations sexuelles avec un autre homme serait puni de la peine de mort ».
Considérés comme asociaux, les délinquants, du moins ceux qui échappèrent à la peine de mort, se retrouvèrent, dans leur grande majorité, derrière les barbelés des camps de concentration.

Derniers articles
Quiz sur les nazis célèbres entre 1933 et 1945 tels que Goebbels, Himmler et Goering
Quiz sur les âmes damnées du nazisme
Testez vos connaissances sur Hitler
Quiz sur la vie de Hitler
Au début de 1941, les responsables commencèrent à admettre l'importance des avions dans la lutte anti-sous-marine
Les avions traquent les sous-marins allemands
Le radar est installé à bord des navires au début de 1941
Le radar pendant la bataille de l'Atlantique en 1943
Dernières catégories
Entre septembre 1939 et mai 1943, les U-Boote livrent une guerre sans merci contre les convois alliés pendant la bataille de l'Atlantique.
La bataille de l'Atlantique
intro-tragedies-en-mer
Tragédies en mer
intro-bataille-angleterre
La bataille d'Angleterre
La vie quotidienne des Allemands sous le régime nazi de Hitler
L'Allemagne nazie
Articles populaires
Le lanista est le directeur de l'école de gladiateurs
Le recrutement et l'école des gladiateurs dans la Rome antique
antiquite-rome-esclaves-marche
Le marché aux esclaves dans la Rome antique
Suite à l'incendie du Reichstag en février 1933, Van der Lubbe, est un coupable idéal
L'incendie du Reischstag en février 1933
Au début de 1941, les responsables commencèrent à admettre l'importance des avions dans la lutte anti-sous-marine
Les avions traquent les sous-marins allemands