La fin de l'émancipation de la femme sous le régime nazi

Le 18 mars 1933 Joseph Goebbels, ministre de la Propagande du Reich, ébauche le nouveau statut de la femme allemande :
Sa première, sa meilleure place, celle qui lui convient est dans la famille. La plus merveilleuse des tâches qu'elle puisse accomplir est de donner des enfants à son peuple.

Les femmes dans le système nazi

1918 - 1919 - La république de Weimar accorde le droit de vote aux Allemandes. Celles-ci votent pour la première fois en janvier 1919.
1931 - Création de la NS-Frauenschaft (NSF), l'organisation politique des femmes nationales-socialistes qui vise à promouvoir l'idéal de la femme modèle du Ille Reich. 2 millions d'adhérentes en 1935.
1932 - A l'élection présidentielle, 51,6 o/o des électrices ont voté pour Hindenburg ; 26,5 o/o pour Hitler.
1933 - 30 janvier : le président Hindenburg appelle Hitler à la chancellerie.
En avril, pour lutter contre le chômage masculin, 900 000 femmes, la plupart de la fonction publique, , sont renvoyees.
Numerus clausus de 10 % dans l'enseignement secondaire et supérieur visant les filles et les juifs. Un tribunal de santé héréditaire , composé d'un juge, d'un médecin et d'un SS, peut obliger une femme à avorter si elle ou son conjoint présente des risques de pathologie héréditaire.
1934 - Au congrès de Nuremberg, Hitler exalte la femme qui, dans son foyer, mène la bataille de la fertilité et de la natalité.

L'élan des années folles brisé pour l'émancipation de la femme

Le parti nazi prend le contrepied de l'émancipation de la femme, qui mène pour Hitler à la mort du peuple

Les années 1920 avaient apporté aux Allemandes une certaine promotion: elles avaient acquis le droit de vote en 1919, puis l’industrialisation et le boom des services avaient changé la donne. Plus d’un tiers des femmes prirent un emploi, dont 30 % comme ouvrières. Sur les 3,5 millions d’employés, un tiers était des femmes, surtout sténodactylos et vendeuses, jeunes et souvent célibataires. La mode créa la « garçonne » dont les vêtements plus légers, la coiffure plus courte libéraient les mouvements. Son travail, quoique moins bien rémunéré que celui des hommes, et le divorce plus facile lui conférèrent un surcroît d’indépendance.
Les femmes fumaient, faisaient du sport, les plus riches conduisaient leur voiture et certaines pilotaient un avion. Le nouveau cinéma allemand lança des créatures mythiques, comme la Danoise Asta Nielsen, qui joua Hamlet à Berlin en habit d’homme, Greta Garbo, Anita Berber et Marlene Dietrich, femme fatale dans L’Ange bleu, de Josef von Sternberg en 1930. Mais la grande crise de 1929-1930 brisa cet élan des Années folles.

Une femme sans enfant est une déserteuse sous le régime nazi

Hitler exerce une fascination sur les femmes. Il ne se mariera d'ailleurs pas pour qu'elles s'identifient à lui

Le parti nazi prend alors le contrepied de l’émancipation féminine, qui mène, pour Hitler, à « la mort du peuple». À ses deux premiers slogans, le nationalisme et le socialisme, il ajoute l’antisémitisme et… l’antiféminisme. Le premier congrès du NSDAP vote, à l’unanimité, une motion stipulant que «jamais une femme ne serait admise à la direction du parti ni dans son comité directeur ». L’objectif est simple : «Le programme de notre mouvement féminin national-socialiste n’a qu’un article et cet article a pour nom : l’enfant. » Ce qui n’empêchera pas Hitler d’exercer une fascination sur les femmes. Il ne se mariera d’ailleurs pas pour qu’elles s’identifient à lui; il sera leur guide (Führer) et leur séducteur (Ver-führer).
En 1932, après un recul électoral, il infléchit momentanément son programme en faveur de leur droit au travail. Goebbels le note dans son Journal, le 20 mars 1932: la femme sera la camarade sexuelle et professionnelle de l’homme, jadis aux champs, maintenant au bureau. Que Hitler soit arrivé au pouvoir grâce au vote des femmes est chose souvent admise. Mais ensuite, lois et décrets «les ramenèrent au foyer où était leur place », avec pour mission de «donner un enfant au Führer », une femme sans enfant étant une « déserteuse».

La femme doit être belle et faire des enfants sous le régime nazi

Hitler, le premier, parla de l’émancipation de la femme comme « d’un symptôme contre nature semblable à la démocratie parlementaire ». A en croire les dirigeants du parti, de telles pulsions témoignaient « d’une frustration due à des fonctions insuffisantes des glandes sexuelles ». Goebbels, pour sa part, comparait la femme aux animaux.
La femme, disait-il, a le devoir d’être belle et de faire des enfants. L’idée n’est pas aussi vulgaire et vieux-jeu qu’elle pourrait le paraître. La femelle de l’oiseau se fait belle pour son mâle et fait éclore les œufs pour lui. L’éloignement des femmes de la vie publique, que nous avons entrepris, n’est fait, en réalité, que pour lui rendre sa dignité.

L'héritage génétique

De l’émancipation des années passées, les nazis gardèrent le sport, la vie au grand air, les vêtements commodes, mais uniformes. Une sorte de Décalogue créa l’inverse de la garçonne : « Une femme allemande ne fume pas ». « Une femme allemande ne se maquille pas ». Point de bijoux, hormis une alliance. Placée sous l’autorité de son homme, lui-même dévoué au Führer, la femme « propre » et « saine » fait fructifier « l’héritage génétique ». La future épouse est préparée par la Fédération des jeunes filles allemandes (BDM), et par le Service du travail. Et pour personnaliser leur lien avec Hitler, les jeunes mariés reçoivent un exemplaire de Mein Kampf

Derniers articles
Quiz sur les nazis célèbres entre 1933 et 1945 tels que Goebbels, Himmler et Goering
Quiz sur les âmes damnées du nazisme
Testez vos connaissances sur Hitler
Quiz sur la vie de Hitler
Au début de 1941, les responsables commencèrent à admettre l'importance des avions dans la lutte anti-sous-marine
Les avions traquent les sous-marins allemands
Le radar est installé à bord des navires au début de 1941
Le radar pendant la bataille de l'Atlantique en 1943
Dernières catégories
Entre septembre 1939 et mai 1943, les U-Boote livrent une guerre sans merci contre les convois alliés pendant la bataille de l'Atlantique.
La bataille de l'Atlantique
intro-tragedies-en-mer
Tragédies en mer
intro-bataille-angleterre
La bataille d'Angleterre
La vie quotidienne des Allemands sous le régime nazi de Hitler
L'Allemagne nazie
Articles populaires
antiquite-rome-esclaves-marche
Le marché aux esclaves dans la Rome antique
Le lanista est le directeur de l'école de gladiateurs
Le recrutement et l'école des gladiateurs dans la Rome antique
la journée d'un prêtre dans l'Egypte ancienne
Les prêtres dans l'Egypte antique
Raynal envoie son dernier pigeon-voyageur du fort de Vaux pour demander du secours
La résistance héroïque du fort de Vaux à la bataille de Verdun